top of page
Programmation d’automne à venir ! (Carte postale).png

La scolarité des enfants adoptés est complexe. Ceux-ci ont davantage de difficultés et de troubles d’apprentissage que les autres enfants. Ils présentent souvent un retard cognitif à leur arrivée au Québec, dû à leurs capacités intellectuelles fragilisées par leur vécu préadoption. La peur de décevoir, la mauvaise gestion du stress, une grande anxiété, et une certaine immaturité sont aussi fréquents chez ces enfants. De 20 à 30 % des enfants adoptés auront besoin de soutien pédagogique adapté pour réussir à l’école.  Plusieurs parents n’avaient pas vu venir la possibilité que leur enfant ne soit pas « bon à l’école » et se retrouvent démunis. La grande majorité des enseignants, des orthopédagogues et des psychologues n’ont pas reçu de formation sur la normalité adoptive, c’est-à-dire sur les origines et les spécificités des problèmes neurologiques, d’apprentissage ou de comportement des enfants adoptés et ne connaissent pas toujours certaines pathologiques fréquentes en adoption et qui ont un impact sur les apprentissages,  tels que le syndrome d’alcoolisation fœtale, les troubles de l’audition centrale, les troubles d’intégration sensorielle, le trouble développemental traumatique et les troubles de l’attachement.

Vous avez un enfant d’âge scolaire ?

Voici des informations pertinentes à partager avec son enseignant(e) et ses intervenant(es) !

Cliquer ICI pour télécharger les documents en pdf 
Enfant adopté dans le contexte scolaire_page-0001.jpg
Enfant adopté dans le contexte scolaire_page-0002.jpg
bottom of page