NOVEMBRE : MOIS DE L'ADOPTION

Profitons-en pour en parler, se rassembler et avancer !

Souvent banalisée, l'adoption est une expérience humaine unique et complexe qui touche des milliers d'enfants, d'adolescents et d'adultes.
Pourtant, les personnes adoptées et les parents adoptants font face à un manque de ressources professionnelles accessibles et spécialisées en adoption. Mal desservis, ils se retrouvent isolés, pris avec leurs problématiques et vivre une grande détresse. L’adoption est plus qu’un geste, c’est un parcours de vie et il est important de sensibiliser la population.

VOX-POP

Nous sommes allés sonder les connaissances et opinions de la population sur l'adoption !

D'ailleurs merci à tous ceux et celles qui se sont prêtés au jeu.

L'adoption est un sujet qui rend parfois les gens maladroits.

Que ce soit avec leurs proches ou de parfaits inconnus, les personnes adoptées et les parents adoptants se font parfois dire des propos heurtants, qui manquent de sensibilité, qui sont tout simplement de natures discriminatoires ou encore, qui sous-tendent des croyances erronées.

 

Voici quelques exemples de ce que les adopté-es et parents adoptants peuvent entendre :

L'essentielle parole des adopté-es et des adoptants

Il est essentiel que des adopté-es et des adoptants prennent la parole et s'expriment sur leur vécu, car c'est dans le silence que les tabous et les préjugés se créent, de même que l'isolement. Il existe des milliers d'histoires d'adoption. Chacune d'entre elles mérite d'être entendue.  Riche et unique, ces histoires comportent leurs particularités mais aussi des points communs. Partager son histoire, ses perceptions, ses peurs, ses questionnements, ses prises de conscience, ses retrouvailles ou tout autre aspect en lien avec l'adoption peut être très bénéfique, autant pour la personne qui offre sa parole, que pour celui et celle qui la reçoit. 

 

Cette parole est aussi essentielle pour les chercheurs, professionnels de l'adoption et organismes, car elle permet de mieux cerner les enjeux et les défis, ce qui favorise le développement de nouvelles pratiques et de services adaptés. 

 

Ce mois-ci, nous vous invitons à prendre un moment pour lire ces 3 magnifiques textes qui se retrouvent sur notre blogue :

LE REGARD D'UNE ÉTOILE 
(auteure : Émilie Bourassa)

QUÊTE IDENTITAIRE DES ADOPTÉ-ES

Le besoin de connaître ses racines est très fréquent chez les personnes adoptées et le retour aux sources s'inscrit souvent dans une profonde quête identitaire. Cela peut susciter bien des questionnements et des émotions, autant pour la personne adoptée que pour sa famille adoptive.
En plus d'être coupé de sa communauté d'origine, l'enfant adopté à l'international laissera derrière lui sa culture et son pays. Une fois adopté, il perdra aussi sa langue maternelle. Coupé de ses racines, de ses repères, il aura à s'en créer d'autres, à s'intégrer, à s'adapter, à adopter l'identité culturelle de son pays d'accueil et de ses parents adoptants. Il aura à apprendre à faire confiance à des étrangers et à développer un sentiment de sécurité malgré tout ce qu'il a vécu.

L'enfant adopté vit plusieurs deuils à la fois, il vit de grandes pertes sans vraiment comprendre pourquoi et sans savoir ce qui lui arrivera. La séparation d'avec sa famille biologique est un choc, le déracinement en est un autre. C'est beaucoup pour un petit être. Heureusement, plusieurs développeront naturellement une grande résilience. D'autres auront besoin d'assistance pour y arriver et pouvoir se développer et s'adapter de façon positive. L'amour ne suffit pas.
 
Les parents adoptants doivent en être conscients, prêts à s'outiller et à aller chercher du soutien. L'empathie, la bienveillance, la patience, un mode de vie stable, une présence sécurisante qui répond aux besoins exprimés par l'enfant pourront, entre autres, aider la construction du lien de confiance et l'attachement.

C'est souvent durant l’adolescence que commence ou s'intensifie le questionnement identitaire de la personne adoptée. En plus des nombreux changements physiques et psychiques qui caractérisent cette période de la vie, apparaît aussi le désir de savoir d'où il vient et de mieux comprendre pourquoi il a été confié à l'adoption. Les réponses qu'il obtiendra, de même que celles qui resteront longtemps en suspens (ou qu'il ne pourra peut-être jamais obtenir), occuperont beaucoup de place dans ses pensées.

Plus l'adopté grandit, plus il est conscient de la différence culturelle ou ethnique entre lui et ses parents adoptants et aussi de la différence de "statut" qu'il peut avoir dans la société en tant qu'enfant adopté. Il peut parfois ressentir un sentiment d’injustice devant le fait d'avoir subi deux importantes séparations, soit une séparation d'avec ses parents biologiques (et de sa fratrie dans certains cas) et une autre de son pays d’origine et de sa première appartenance culturelle. Plusieurs émotions peuvent surgir, comme la colère, la tristesse, l'angoisse, le sentiment d'injustice, de culpabilité, d'impuissance et d'incompréhension vis-à-vis son parcours, son histoire. Cela peut venir miner l'estime de soi, la confiance, en lui-même et en la vie. Des peurs et des angoisses reliées à son passé peuvent se manifester et de profondes questions peuvent surgir .


(Exemples de questions - Suis-je vraiment aimé pour qui je suis ? Suis-je important à leurs yeux ? Va-t-on m'abandonner une autre fois ? Est-ce que j'ai de la valeur ?

 

La construction de l'identité est très complexe pour une personne adoptée.

Comment se définir entre l’image de sa famille adoptive et sa propre image qui est différente ?

Comment se définir lorsque l'on vit un conflit de loyauté envers ses parents adoptifs ?

Comment se définir lorsque l'on vit de la discrimination, du racisme ou du rejet de sa communauté d'accueil ?

Comment se définir lorsque notre communauté culturelle ne nous inclut pas ?

Comment se définir lorsqu'on ne connaît pas son histoire, que l'on ne sait pas d'où l'on vient ?

Un jour ou l’autre ce sera, pour plusieurs, un besoin fondamental de renouer avec leur pays d'origine, leur culture, leur langue, leur orphelinat et parfois même avec leur famille biologique, tout ce qui fait partie de leurs racines et de leur histoire. D'autres n'en ressentiront peut-être jamais la nécessité, s'estimant bien avec leur identité telle quelle est.

Saviez-vous que ?
Prestations :  Cédieu Léveillé (humour), Jjanice (musique), Funk Lion (musique)
Mot d'ouverture : notre ambassadrice, Sarahmée

RENDEZ-VOUS

au Maizonneuve le 23 novembre !

4641 Rue Sainte-Catherine E, Montréal, QC H1V 1Z1

Venez assister et participer à notre table-ronde !

Nos panélistes et le public seront invités à s'exprimer sur les questions suivantes :

 

Est-ce qu'un retour aux sources et/ou des retrouvailles sont essentiels au bien-être d'une personne adoptée ?

Comment le parent adoptant peut favoriser la résilience chez l'enfant adopté ? 

Prestations :  Cédieu Léveillé (humour), Jjanice (musique), Funk Lion (musique)
Mot d'ouverture : notre ambassadrice, Sarahmée
Merci !

Vous souhaitez nous soutenir dans notre mission ?

Nous vous invitons à faire un don et/ou vous procurez des billets pour notre Spectacle Bénéfice à venir !
Nous vous ferons parvenir votre/vos billet(s)
directement chez-vous !
* Vous recevrez un courriel de confirmation immédiatement après votre achat.
Si vous ne le voyez pas, il se peut qu'il se retrouve dans vos courriels indésirables.
  • Facebook
  • Instagram
 Abonnez-vous à notre infolettre !
tous droits réservés 2019